Aujourd’hui, les huiles essentielles sont presque un elixir magique qui aide à affronter bien des problèmes esthétiques, depuis des cheveux sans brillance jusqu’aux vergetures. Et c’est parfaitement vrai, du moment que tu as pu choisir la bonne huile. Et le plus important, c’est aussi d’appliquer correctement l’extrait nécessaire. Car sinon, l’extrait de la plante aux propriétés curatives ne sera rien de plus que de l’eau aromatisée, et dans le pire des cas, cela nuira gravement à ta santé.

Les processus d’aromathérapie doivent être réalisés à un moment bien défini de la journée

Voici l’une des erreurs les plus communes qui peut facilement nuire à la beauté des femmes. Les huiles essentielles des agrumes et les extraits avec des arômes citriques (citron, citronnelle), sont photosensibles : exposées au soleil, les substances qu’elles contiennent augmentent le bronzage et feront apparaître sur ta peau des taches “léopard” irrégulières.

Les extraits qui contiennent de l’eugénol — comme l’huile de clou de girofle, de basilic, et d’ylang-ylang — sont également phototoxiques. Ainsi donc, mieux vaut réaliser les processus d’aromathérapie de manière sécurisée et inhaler les odeurs des huiles essentielles la nuit, ou au moins deux heures avant de sortir.

Certaines huiles essentielles accélèrent la pousse des cheveux, et d’autres la diminuent

Si tu souhaites seulement soigner et renforcer tes cheveux, tu peux utiliser des extraits avec effet chauffant (le thym, le cèdre). Ils stimulent la circulation sanguine du cuir chevelu et activent les processus métaboliques. Souvent, on utilise comme remèdes l’huile de genévrier qui aide à prévenir la chute des cheveux, et l’extrait d’orange qui a la capacité de refermer les fourches.

Si en plus de vouloir renforcer tes cheveux, tu souhaites stimuler leur croissance, choisis des huiles qui réveillent les foliculles latents. Parmi ces remèdes, on trouvera l’extrait de romarin. Cependant, tu dois éviter les extraits de lavande et d’arbre à thé. On recommande même d’utiliser ces huiles essentielles après l’épilation pour retarder la croissance du poil sur les zones non désirées.

Pour chaque type de peau, il existe un assemblage d’huiles essentielles

On peut “nourrir” les peaux normales et sèches avec des huiles essentielles de lavande, de patchouli ou d’arbre à thé. Les extraits de ces plantes se mélangent avec une huile de base végétale (par exemple, l’huile d’olive ou d’amande douce) pour faire des masques nourrissants.

Mais pour retirer l’excès de gras et refermer les pores, tu auras besoin d’extraits de primevère, de géranium, de citron et d’ylang-ylang (n’oublie pas que ces deux dernières huiles ne sont pas compatibles avec le soleil). Pour préparer tes masques, tu dois utiliser cinq à six gouttes d’huile essentielle pour une petite cuillère à d’huile de base.

Pour combattre les défauts de la peau, tu auras besoin de beaucoup de patience

Savais-tu que tu pouvais assécher un petit bouton avec l’aide des huiles essentielles ? Pour ce faire, dans la majorité des cas, il suffit d’appliquer cinq à six fois par jour un coton tige trempé d’huile essentielle de lavande ou d’arbre à thé.

Dans d’autres cas, il faudra un travail assidu et de longue durée. Par exemple, la lutte contre les vergetures sur ta peau peut durer plusieurs mois. Les cosmétologues estiment qu’il est plus simple de lutter contre les vergertures récemment formées sur la peau, celles qui n’ont pas encore blanchi. Pour les faire disparaître, on conseille de préparer un mélange d’huiles essentielles de néroli, de lavande et d’encens.

Le bain d’aromathérapie doit être préparé en respectant certaines règles

La température optimale du bain est de 36 à 37 degrés. Afin d’obtenir cet effet tonifiant, l’eau doit être un peu plus fraîche, et pour se détendre, un peu plus chaud.

Quand tu ajoutes l’huile essentielle, il n’est pas utile de verser tout le contenu dans le bain. Ces substances ne se dissolvent pas dans l’eau donc pour préparer des bains aromatisés, il faut ajouter des émulsifiants spéciaux ; leur fonction peut être remplie par des produits gras ou du sel. Si tu utilises le sel cependant, tu dois attendre qu’il soit complètement dissous dans l’eau, sinon, tu risques de souffrir de brûlure chimique.

Quant à la dose d’huile et la durée du bain, la première fois, une goutte et cinq minutes seront suffisantes. La dose et la limite de temps aident à déterminer le grade de sensibilité aux processus de ce type.

Les huiles essentielles ne sont pas recommandées dans les crèmes et les toniques déjà préparés

Les produits pour le soin de la peau achetés en boutique ou en pharmacie ont déjà une composition équilibrée, si bien qu’un changement des composés pourrait avoir des conséquences. Il est bien plus simple et plus sûr de préparer un tonique avec de l’huile essentielle par toi-même. Pour ce faire, tu dois verser un verre d’eau propre dans une bouteille avec un vaporisateur et y ajouter trois à sept gouttes de l’extrait souhaité. Tu peux utiliser cette eau florale dans les dix à douze heures qui suivent.

Attention ! La quantité de gouttes pour le tonique doit être sélectionnée en fonction de ton type de peau en prenant en compte la saison de l’année.

Les normes basiques de sécurité à respecter lors de l’utilisation d’huiles essentielles

  • Arrête d’acheter des huiles essentielles bon marché, une bonne fois pour toutes. De tels extraits ne peuvent pas coûter un prix dérisoire, car leur production requiert une grande quantité de matières premières (par exemple, afin d’obtenir un litre d’huile de néroli, il est nécessaire de traiter une tonne de fleurs d’oranger).
  • Garde en tête que le flacon d’huile authentique doit être fait en verre obscur et doit avoir une capacité de un à quinze millilitres. Sur l’étiquette, doivent être indiqués le nom botanique de la plante, la date de péremption, les données du fabricant, et aussi les inscriptions : “Huile essentielle 100% naturelle”, “Huile 100% essentielle”, ou “100% huile essentielle”, “Huile essentielle pure”, ou “Pure et naturelle”.
  • On peut ingérer les huiles essentielles seulement après avoir consulté un spécialiste. Dans n’importe quel cas, rappelle-toi que ces extraits ont une concentration inhabituellement élevée de la substance active. Une goutte d’huile essentielle de menthe peut être comparée à 25 à 28 tasses de thé de menthe forte prises en même temps.
  • Les huiles essentielles peuvent être neurotoxiques pour les enfants. La menthe, la gaultheria, le romarin et l’eucalyptus globulus contiennent du menthol et de l’eucalyptol, qui peuvent altérer la respiration des bébés.
  • Les huiles de cèdre, de sauge et de thym sont incompatibles avec l’alcool.
  • En utilisant de l’extrait de plantes, tu dois garder en tête les médicaments que tu prends en même temps. Par exemple, les huiles de romarin et d’eucalyptus peuvent réduire la sensibilité aux analgésiques, et les extraits de camomille, de tanaisie et d’achillée sont incompatibles avec les antidépresseurs.