C’est un fait, il y a des films qu’il faut avoir vus avant de mourir, car ils te touchent au plus profond de l’âme et te font voir le monde sous un autre angle. Pour notre sélection d’aujourd’hui, nous nous sommes concentrés sur les meilleurs films mexicains. Voisin des États-Unis, le Mexique a aussi vu naître de nombreux cinéastes et acteurs de talent.

1. La ley de Herodes

Cette comédie de Luis Estrada est une satire de la corruption politique au Mexique. Sorti en 1999, le film s’ouvre avec la décapitation du maire de San Pedro de los Saguaros, alors qu’il tentait de s’enfuir avec l’argent du peuple. Juan Vargas est élu pour le remplacer, mais bien qu’il soit un honnête citoyen, il sombre progressivement dans la tyrannie lorsqu’il découvre les avantages du pouvoir.

2. Salvando al soldado Pérez

Il s’agit d’une comédie d’aventure sortie en 2011, réalisée par Beto Gómez. Julián Pérez, le personnage principal, y forme une petite troupe de combat pour mener à bien la mission que lui a confiée sa mère, à savoir aller sauver son frère en Irak. Le commando est composé d’un vétéran du Vietnam, d’un trafiquant de drogue, d’un Indien et d’un tueur à gages. Tu veux savoir ce qui leur arrive au cours de cette périlleuse mission ? Alors, regarde le film !

3. La delgada línea amarilla

Réalisé par Celso García, ce film sorti en 2015, raconte l’histoire de cinq hommes à qui l’on ordonne de peindre une ligne jaune en 15 jours, qui doit diviser deux villes mexicaines. Le voyage de plus de 200 kilomètres qu’ils entreprennent incite chacun à réfléchir à certains aspects de la vie et à la façon dont les choses peuvent être séparées par une fine ligne.

4. One for the road

“Je sais bien que je suis dehors, mais le jour de ma mort…” Cette célèbre chanson de José Alfredo Jiménez a inspiré la réalisation de cette comédie. L’un des membres d’un groupe de quatre amis de longue date meurt, mais pas avant d’avoir demandé à ses compagnons d’accomplir sa dernière volonté : faire un voyage dans le pays natal du chanteur mexicain. En chemin, les trois compères se rendent compte qu’à 80 ans la vie n’est pas encore finie, et qu’ils ont encore beaucoup d’aventures à vivre.

5. Le crime du père Amaro

Dans ce film de Carlos Carrera, sorti en 2002, Amaro est un jeune prêtre de 24 ans qui arrive dans une paroisse d’une ville mexicaine pour soutenir et aider le Père Benito dans son office. Mais Amaro entame une histoire d’amour avec une jeune fille de 16 ans du nom d’Amelia, et se rend compte que son supérieur reçoit le soutien des trafiquants de drogue locaux.

6. La dictature parfaite

Le gouverneur Carmelo Vargas est accusé d’être impliqué dans des sombres affaires par l’une des plus importantes chaînes de la télévision publique mexicaine. Soucieux de la réaction de la population, il s’entend avec les médias pour rétablir son image et éviter de favoriser les opinions négatives à son égard. C’est ainsi qu’il entend devenir une star de la politique.

7. 7:19

Ce drame basé sur des événements réels, et sorti en 2016, a été réalisé par Jorge Michel Grau. Les protagonistes, Martin et Fernando, se trouvent à l’accueil du bâtiment où ils travaillent lorsqu’un tremblement de terre se produit à 7h19, le 19 septembre 1985. Ils se retrouvent ensevelis sous sept étages de décombres, et ne peuvent rien faire d’autre qu’attendre ensemble que la mort vienne les chercher.

8. L’enfer

Sorti en 2010 et réalisé par Luis Estrada, ce film traite du trafic de drogue et du crime organisé au Mexique. Le personnage principal, Benjamin Garcia, est expulsé des États-Unis et décide de retourner au Mexique. Lorsqu’il y arrive, il se rend compte que la situation économique du pays est désastreuse, si bien qu’il décide d’entrer dans le monde du trafic de drogue pour éradiquer la pauvreté dans laquelle vit sa famille.

9. Le tigre de Santa Julia

Réalisé par Fernando Gamboa, ce film sorti en 2002 raconte l’histoire de José de Jesús Negrete, devenu soldat puis bandit. Après avoir constaté la situation dans laquelle se trouve le Mexique au début du XXe siècle, il devient le défenseur des pauvres et des opprimés, se faisant connaître grâce à un journal comme “le tigre de Santa Julia”, qui vole aux riches pour donner aux pauvres.

10. Amours chiennes

Ce film d’Alejandro González Iñárritu commence par un tragique accident de voiture, qui touche trois groupes de personnages différents, dont on va suivre les histoires parallèles. Les protagonistes de ces histoires sont Octavio et Susana, Daniel et Valeria, et El Chivo et sa fille Maru.

11. Rudo et Cursi

Cette comédie réalisée par Carlos Cuarón est sortie en 2008. Les protagonistes sont deux frères : Beto, qui rêve de devenir footballeur, et Toto, qui aimerait être un chanteur reconnu. Tous deux se font concurrence pour réaliser leur rêve, et améliorer ainsi la terrible situation économique qu’ils traversent.

12. Nosotros, los Nobles

Cette comédie de 2013, réalisée par Gary Alazraki, raconte l’histoire de Germán, un homme d’affaires prospère qui décide de déclarer une fausse faillite quand il subit une crise cardiaque. C’est à ce moment-là qu’il se rend compte que ses trois enfants sont des incapables qui ne travaillent pas et qui mènent leur vie en dilapidant l’argent de leur père. Il décide donc de leur donner une leçon pour leur ouvrir les yeux et les rendre moins frivoles et intéressés.

13. No manches, Frida

Ezequiel Alcántara est un voleur qui vient d’être libéré de prison, résolu à retrouver l’argent que son complice avait enterré dans une certaine zone. Lorsqu’il arrive sur place, il se rend compte que le gymnase de l’école “Frida Kahlo” y a été construit. Afin de récupérer le butin sans éveiller les soupçons, “Zequi” accepte de travailler en tant qu’enseignant remplaçant dans cette école.