Nous savons tous que nous devons prendre soin de nous pour rester en bonne santé et pour prévenir les possibles maladies. Nous prêtons beaucoup d’attention à une grande partie de notre corps, mais nous avons tendance à ignorer les zones les plus petites. Cependant, nous ne devons pas minimiser leur importance : par exemple, l’état de nos aisselles peut signaler certaines maladies.

1. Odeur

Une forte odeur sur la zone des aisselles est un phénomène naturel. Elle est générée à cause des bactéries qui se développent confortablement dans les zones d’accumulation de la transpiration. Mais, comme nous le savons tous, lutter contre les mauvaises odeurs est simple : il faut simplement utiliser un déodorant ou prendre une douche. Si, malgré cela, l’odeur persiste et est très forte, cela pourrait être le premier signe d’un problème existant.

Une odeur bizarre, de laquelle tu ne peux pas te débarrasser avec une simple douche, peut être un signe d’un déséquilibre hormonal et d’un mauvais fonctionnement de la thyroïde. Si l’odeur ressemble à des choses comme un “fruit pourri” ou du “vernis à ongles”, alors cela peut être une preuve d’acidocétose : la perte de la capacité de l’organisme à digérer le sucre.

2. Démangeaisons

Une sensation d’irritation après t’être rasée les aisselles peut être normale ; cela est dû à la repousse des nouveaux poils. Mais si la démangeaison n’arrête pas, cela peut être un signe indiquant que ton organisme ne va pas bien.

Une forte irritation peut être causée par une réaction de la peau en se rasant, au tissu des vêtements, aux substances qui se trouvent dans les crèmes et les déodorants que tu utilises. En plus de cette irritation, des taches rouges et des cellules mortes apparaissent généralement. Si cela arrive, alors c’est probablement dû à un champignon de la peau et tu devras consulter un médecin pour recevoir le traitement adapté.

3. Éruptions cutanées

Les zones des aisselles, qui sont toujours chaudes et suffisamment humides, sont idéales pour le développement de différents types d’infections. Il est impossible de te faire un autodiagnostic pour savoir le type d’infection dont tu pourrais souffrir. C’est pourquoi, si tu ressens des démangeaisons, et que tu remarques des rougeurs et de légères éruptions cutanées, il est préférable d’immédiatement consulter un dermatologue. De telles réactions sur la peau peuvent être causées par le frottement avec les vêtements, le climat ou une allergie.

4. Douleurs

Une sensation de douleurs sur la zone des aisselles n’est pas un signe qui indique que tu dois immédiatement consulter le docteur. La douleur peut apparaître après l’effort physique des entraînements ou après avoir porté des objets lourds. Dans ce genre de situations, la douleur disparaîtra toute seule avec le temps.

Cependant, si la sensation de douleur ne passe pas avec le temps (plusieurs jours), alors il est nécessaire de consulter un médecin. Cela arrive très rarement, mais la douleur peut être un signe de la formation de tumeurs des ganglions lymphatiques.

5. Grosseurs et bosses

Les ganglions lymphatiques qui se trouvent dans les aisselles sont complètement invisibles. Mais si tu découvres une bosse, cela pourrait indiquer que les ganglions lymphatiques essaient de combattre tous seuls une infection qui a fait son apparition. Et en ayant un résultat positif, leur état se normalise simplement sans intervention externe.

Consulter un médecin en remarquant une grosseur est nécessaire si l’inflammation ne passe pas toute seule au bout d’une semaine. Cela peut être un signe inquiétant, étant donné que le développement des ganglions lymphatiques est un signe d’une infection sérieuse, et parfois même d’un cancer.

6. Transpiration excessive

C’est normal de beaucoup transpirer si tu as réalisé une activité physique fatigante. Mais si tu transpires en t’asseyant, en marchant lentement ou pendant que tu dors, cela est inquiétant. L’hyperhidrose peut signaler un problème au niveau hormonal, en indiquant le début de la ménopause. De plus, une transpiration excessive est un des signes du diabète ou de la goutte.