Selon des données d’études, 30 % de la population mondiale souffrirait de troubles anxieux et de diverses phobies. C’est une véritable pandémie. Même les plus petits détails du quotidien auxquels les gens font face sont capables d’influencer négativement notre psychisme. Les divers parasites dont les chats peuvent être porteurs provoquent ainsi des crises de panique chez leurs maîtres, et l’excès d’exercice favoriserait même la production en grande quantité de l’hormone du stress.

1. Soldes

Faire les soldes rend vraiment les gens un peu plus barjos. Chaque année, le “Black Friday” ou autres périodes de soldes sont l’occasion de voir de véritables scènes de combats entre des personnes de toutes catégories sociales luttant individuellement pour obtenir des articles en réduction. Selon les affirmations des scientifiques, ces périodes affectent la partie du cerveau procurant du plaisir. Mais lorsque les clients “concurrents” tentent désespérément de s’arracher des mains ces objets de convoitise, une grande quantité de cortisol (l’hormone du stress) est libérée dans le sang, ce qui fait perdre aux consommateurs tout comportement humain.

Conseil : Si ton cœur a tendance à s’emballer dès que tu entends le mot “promotion” et qu’imaginer la vie sans faire les soldes te rends triste, alors essaye de te limiter aux soldes sur Internet, et non en boutiques.

2. Chats

Toxoplasma gondii est un parasite dont nos adorables compagnons à pattes de velours sont porteurs. Les chiens peuvent également être touchés par ce parasite, mais ils ne peuvent pas infecter les humains comme le font les chats. Les personnes qui aiment les chats mais qui n’aiment pas se laver les mains risquent fortement de contracter cette maladie. Selon certaines données, près d’un tiers de la population mondiale est déjà infectée, mais elle ne représente aucun danger majeur pour les personnes ayant un bon système immunitaire.

Cependant, pour ceux dont la santé est loin d’être au top, ainsi que chez les femmes enceintes, ce peut être regrettable. Selon de récentes études, la toxoplasmose a un effet dévastateur sur le psychisme : elle augmente le risque de dépression, de schizophrénie, et de développement de bipolarité, et elle augmenterait également le risque d’avoir un accident de voiture.

Conseil : Pour éviter à tes proches d’être contaminés par ce parasite, pense à faire vacciner tous tes animaux de compagnie. Ceci protège à la fois le chat et son propriétaire.

3. Sport

Des activités sportives excessives peuvent affecter le système nerveux. Encore une fois, c’est la faute des hormones. L’entraînement intensif conduit à la production d’adrénaline et de cortisol, ce qui rend l’endormissement plus difficile après l’exercice. Si tu fais beaucoup de sport, sache qu’un système nerveux inadapté à l’exercice intense peut être affecté.

Conseil : Les exercices doivent être combinés à une bonne préparation mentale, et ne doivent pas être trop intenses. Une activité sportive modérée, en revanche, aura tendance à faire baisser ton niveau de stress, régulera ton sommeil, et améliorera ton humeur.

4. Musique

Les personnes qui apprécient de s’isoler du reste du monde grâce à la musique, surtout si elles utilisent des écouteurs, sont plus exposées à la dépression. Le risque de vivre un épisode dépressif est multiplié par huit chez ces sujets. Mais tout n’est pas si simple : les psychologues n’ont pas pu déterminer si la dépression était due à une écoute excessive de musique, ou si au contraire, ce sont les personnes étant déjà en souffrance qui écoutent de la musique de manière intensive pour fuir la réalité et les problèmes. Quoi qu’il en soit, il s’agit là d’une observation précieuse qui peut permettre d’identifier les personnes qui sont potentiellement sujettes à la dépression.

5. Régime végétarien

Suivre un régime végétarien augmente le risque de dépression, de boulimie, d’anxiété et d’hypochondrie. C’est la conclusion à laquelle sont parvenus des scientifiques allemands. Cela peut être lié au manque de vitamines et d’acides gras essentiels que l’on retrouve dans les aliments issus d’origne animale.

Conseil : Suis une alimentation diversifiée et équilibrée. Par exemple, la consommation de poisson réduit considérablement l’anxiété.

6. Internet et messageries

La vérification permanente de tous les types de messageries électroniques provoque un sentiment d’anxiété qui peut être le signe d’un début de dépression. Une plus grande circulation de l’information numérique pousse les utilisateurs à se sentir plus déprimés. Selon les données les plus récentes, près de 30 % des jeunes présentent d’une manière ou d’une autre des symptômes d’état dépressif.

Conseil : Les psychologues sont convaincus que la communication directe peut aider à soigner la dépression. Essaye de passer ne serait-ce qu’un week-end sans appareils électroniques, et tu seras surpris de constater à quel point tu te sentiras détendu.

7. Optimisme

Un excès d’optimisme peut également nuire à la santé psychologique. Un tel phénomène a également un nom scientifique : la toxine optimiste. Au lieu de travailler sur soi-même, on s’attend simplement à ce que tout se passe bien d’une manière ou d’une autre. Les attentes démesurées sont souvent infondées, ce qui peut entraîner une frustration et l’émergence d’un mal-être psychologique. Et de là à la dépression, il n’y a ensuite qu’un pas.

Conseil : Pense à toutes les possibilités en anticipant les résultats, prends des mesures pour atteindre tes objectifs, et ne reste pas les bras croisés à ne rien faire, tu verras alors que tu n’auras pas à te rattacher uniquement à l’optimisme.

8. Richesse

Contrairement aux attentes, la richesse ne mène pas à une vie tranquille. Au contraire, les scientifiques ont établi que les enfants issus de familles aisées courent un risque important de développer des maladies psychologiques. Tout ceci est dû à une forte pression (même inconsciente) de la part de la mère ou du père qui a réussi, ce qui peut conduire l’enfant à ressentir un sentiment de vulnérabilité et d’insécurité. Il est intéressant de prendre en compte qu’un tel phénomène touche surtout les familles dont les revenus annuels dépassent 130 000 dollars.

9. Déshydratation

Une forte déshydratation peut influencer négativement l’humeur d’une personne, et même sa capacité à penser. La sensation de soif n’est pas un indicateur d’un manque de liquides dans l’organisme, car souvent, les personnes qui disent ne pas avoir soif sont quand même déshydratées.

Les résultats de certaines études ont démontré que même une perte de liquide modérée (environ 1,5 %) peut entraîner de la distraction, de l’inquiétude, et des problèmes d’attention. Les femmes sont aussi plus sensibles à la déshydratation.

Conseil : Pour rester en bonne santé, les spécialistes conseillent de boire au moins 1,5 ou 2 litres d’eau par jour.

10. Bas salaires

Les bas salaires sont souvent une cause de dépression, de troubles anxieux, voire même de tentatives de suicide. C’est la conclusion à laquelle sont parvenus des scientifiques américains qui ont observé différentes familles sur une période de trois ans. De plus, une baisse de la qualité du niveau de vie provoque de l’anxiété, et favorise la consommation de substances psychoactives.

11. Posture

La condition psychique influence la démarche et la posture, mais l’inverse est aussi vrai. Une tête penchée en avant, des épaules courbées, et une démarche molle rendent les gens malheureux. Il est important de redresser ton dos et d’augmenter ta cadence de marche si tu veux améliorer ton humeur. En plus, une mauvaise démarche nous fait voir uniquement le côté négatif des choses qui nous entourent.

Conseil : pense à surveiller ta démarche et ta posture, ça t’aidera à lutter contre la mauvaise humeur et l’anxiété.

12. Photos pour les réseaux sociaux

La compétition constante pour publier des photos toutes plus incroyables les unes que les autres sur les réseaux sociaux peut avoir un impact négatif sur la santé psychologique des gens. Le truc, c’est qu’en voyant le monde à travers un smartphone, les gens passent à côté des meilleurs moments de la vie. En fait, les souvenirs ici ne sont pas conservés, et ils deviennent même irréels, puisqu’après tout, le photographe n’a même pas vécu le moment présent, puisqu’il était concentré sur sa prise de vue.

Conseil : Range ton téléphone de temps en temps, et profite du moment présent. Participe de manière directe aux événements auxquels tu assistes, et tu verras que tes souvenirs seront bien différents !

Quels éléments de cette liste font vraiment partie de ton quotidien ? As-tu déjà remarqué qu’ils ont un impact négatif sur ta santé mentale ? Donne-nous ton opinion dans les commentaires ci-dessous, et partage cet article avec ton entourage !