Jessica et Sampson Shnurman, un couple de Cumming dans l’Iowa, ont perdu leur petite fille après seulement 9 jours de vie et ils ont décidé de faire un geste incroyable pour sauver la vie d’un autre enfant.

Tout a commencé quand les futurs parents ont appris que leur enfant à naître avait un cyste au haut de la colonne vertébrale, à 13 semaines. À cause de cela, le cerveau de la petite Lilah ne serait jamais assez développé. Plutôt que de mettre un terme à sa grossesse, Jessica, qui est une infirmière, a décidé de donner la vie à sa fille pour que ses organes puissent être donnés à un bébé qui en aurait besoin.

Jessica et Sampson, qui avaient déjà un fils de 2 ans nommé Abel, étaient tellement heureux quand ils ont vu Lilah pour la première fois le 29 août dernier. Elle a ouvert les yeux et a pleuré comme un enfant normal. Jessica ne s’attendait pas à ce que sa fille naisse en vie. Elle a même pu l’apporter à la maison et vivre avec elle pendant neuf jours. Elle s’est dit reconnaissante d’avoir pu vivre ces quelques heures avec sa fille avant sa mort. Mais la mort de Lilah était inévitable et elle est décédée dans les bras de sa maman le 7 septembre dernier.

La valvule cardiaque de l’enfant a été prélévé et donné à un nouveau né. Ses poumons ont été donnés à l’Université de l’Iowa pour la recherche médicale.

« Mon mari et moi en avions discuté et nous pensions que ce n’était pas une bonne idée de procéder à un avortement », a raconté Jessica. « Nous voulions que Dieu prenne la décision. Quand Lilah est née, elle a ouvert les yeux et elle a pleuré. C’était si spécial parce que nous ne savions pas si elle allait être morte née ou vivante. Nous avons passé la première journée avec elle, notre famille et nos amis. Elle a été couverte de câlins. Mon mari a été cherché Abel parce que nous ne savions pas combien de temps elle allait rester en vie. Il l’a tenu dans ses bras et l’a embrassée. »

« Je n’oublierai jamais ce moment quand Lilah a ouvert les yeux et qu’elle a pleuré. Je m’en souviendrai toujours », a raconté Sampson. « C’était tellement génial de pouvoir l’amener à la maison et la sortir de l’hôpital. Nous avons pu ressentir ce qu’aurait été notre vie de famille à quatre et c’était vraiment spécial. »