Un couple qui a toujours partagé le même toit depuis 67 ans risque maintenant d’être séparé de force pour une affaire d’argent. En raison de manque d’argent, les deux amoureux devront probablement être relocalisés dans deux différentes maisons de soins.

C’est une véritable tragédie pour Frank Springett, 91 ans, et sa femme Mary, 86 ans, qui vivent ensemble tous les deux dans la même résidence pour personnes âgées à Wootton Wawen, dans l’ouest du Midlands.

Or, comme la famille du couple manque maintenant d’argent et qu’elle n’a plus les moyens de payer pour leurs frais de résidence privée, le destin du couple se trouvera maintenant entre les mains de l’appareil public et leur fille, Joanne Downes, craint que les deux amoureux soient placés dans différents centres étant donné qu’ils n’ont pas les mêmes besoins en matière de soins.

Les services sociaux locaux ont déjà fait savoir qu’ils allaient venir en aide à Mary et qu’ils lui fourniraient tous les soins nécessaires, or en ce qui concerne Frank, ce dernier est considéré comme étant assez autonome pour vivre dans appartement.

Voilà donc pourquoi Joanne lance maintenant un cri du coeur afin d’amasser des fonds pour venir en aide à ses parents. Elle souhaite ainsi pouvoir trouver le financement pour que ses parents ne soient pas séparés, car elle craint que le couple n’arrive pas à survivre à cela, étant donné que les deux amoureux ne sont jamais quittés lors des 67 dernières années.

Le couple avait toujours vécu dans sa maison jusqu’en mars dernier, où suite à des ennuis de santé, Frank et Mary ont dû emménager dans un centre où on leur fournirait les soins médicaux nécessaires.

Comme Mary souffre d’Alzheimer et que son état s’est malheureusement dégradé dans la dernière année, sa famille n’a pas eu le choix de prendre la décision de la localiser dans un endroit où elle serait en sécurité. À quelques reprises, la femme avait été reconduite à la maison par des facteurs ou des inconnus, car elle s’était perdue en raison de la maladie.

La maison du couple a été vendue afin d’aider à payer leurs frais d’hébergement dans un centre de soins privés, or l’argent a rapidement fini par manquer.

Le temps file pour Joanne et ses parents, car selon les prévisions de leur fille, l’argent disponible afin d’aider ses parents sera inexistante d’ici avril 2019.

Souhaitons donc à Joanne que son cri du coeur soit entendu et qu’une solution soit rapidement trouvé afin de ne pas séparer ces deux amoureux.