Une petite fille de 7 ans a été violée dans un restaurant par un homme de 20 ans qui est allé la chercher dans les toilettes du restaurant familial où elle était avec sa mère. Cette histoire troublante s’est déroulée à Pretoria, en Afrique du Sud, samedi dernier.

La fillette jouait juste avant d’aller aux toilettes. L’agresseur présumé observait la petite fille pendant qu’elle jouait et il l’a suivie aux toilettes. Un témoin a déclaré aux médias qu’il a vu l’homme assis seul près des jeux des enfants. Quand des employés du restaurant l’ont approché pour lui demander ce qu’il faisait là seul, il a dit qu’il « attendait un ami ».

L’homme de 20 ans a donc suivi la petite fille aux toilettes des femmes, il a kidnappé sa victime pour l’enfermer avec lui dans les toilettes des hommes où il l’a violée.

Quand la mère a remarqué que sa fillette ne revenait pas des toilettes et qu’elle a entendu des bruits choquants provenant des toilettes des hommes, elle a alerté les employés du restaurant.

« Il était complètement nu et l’enfant aussi. La petite fille saignait de ses parties intimes », a confié un témoin à The Citizen.

Bouleversés, les clients du restaurant qui ont été témoins de la scène ont décidé de battre l’homme sur place. L’attaque a été si brutale et si violente par la foule en colère que le personnel du restaurant a dû enfermer l’agresseur présumé dans les toilettes des hommes pour sa propre protection jusqu’à ce que la police arrive.

L’homme a été arrêté par les policiers dès leur arrivée et il a été accusé de viol.

Cette histoire soulève l’indignation de plusieurs parents qui se questionne sur la sécurité de leurs enfants. Même si l’histoire s’est déroulée en Afrique du Sud, elle met en évidence que les enfants sont toujours à risque, même dans des endroits dits « familiaux » où il y a plusieurs personnes. C’est inquiétant de savoir que des prédateurs puissent réussir à s’en prendre à de jeunes victimes aussi facilement! Espérons maintenant que la peine de l’homme soit à la hauteur des gestes qu’il a commis!