L’artiste Destiny Blue fait partie de ces personnes qui n’ont pas eu une enfance facile : « J’étais seule face à mes pensées et sentiments. J’avais l’impression d’être submergée. » Longtemps, elle se sent comme un poids, sans aucune valeur, jusqu’à ce qu’elle comprenne qu’elle souffre d’une maladie…

« Mes peurs me dévoraient de l’intérieur. La dépression me faisait me sentir comme une moins que rien », raconte Destiny. Plus le temps passe, plus elle s’éloigne de ses proches, jusqu’à complètement s’isoler. Elle finit même par ne plus s’occuper de rien, comme le ménage. « Tu ne peux plus rien faire, car dès que tu fais quoi que ce soit, tu as l’impression qu’un poids t’empêche d’avancer. »

En 2015, souffrant d’hallucinations, elle décide de sortir de ce cauchemar et se fait interner dans un hôpital psychiatrique. Là-bas, Destiny entame le long chemin de la guérison avec ses hauts et ses bas. Elle apprend à surmonter chaque obstacle qui se dresse sur sa route.

Dans les bons comme les mauvais moments, elle est toujours accompagnée de son ordinateur portable. Elle l’utilise pour dessiner sa vie avec la dépression. « L’art, en plus de ma thérapie, m’a permis de sortir la tête de l’eau », raconte Destiny. L’artiste partage alors ses oeuvres sur sa page Facebook et en explique la signification.

1. « Je vais bien. » – « Je ne vais pas bien. »

2. « Tu as cherché à me blesser avec tes mots, mais inconsciemment, tu m’as donné des ailes. »

3. « Essayer de se trouver soi-même peut être très difficile. C’est comme donner un Rubik’s Cube à un daltonien. »

4. « Bonjour. Je suis suicidaire. »

5. « Je suis en colère parce qu’on dit de moi que je suis ‘laide’, ‘inutile’, ‘écoeurante’, ‘stupide’ et ‘chiante.’ Je suis énervée parce que rien de tout ça n’est vrai. »

6. « Je suis l’autrice de ma vie et je choisis la vie. »

7. « Nous avons tous un labyrinthe en nous. Certains sont faciles à surpasser, d’autres sont beaucoup plus complexes. »

8. « Au lieu d’observer les cicatrices du papillon, pense aux tiennes, celles que personne ne voit. »

9. « Bonjour, je vais mieux ! »

Avec ces illustrations, non seulement Destiny a cherché à s’aider elle-même, mais elle essaie également de donner de l’espoir aux personnes dépressives. « Elles doivent savoir qu’elles ne sont pas seules et qu’il y a des gens qui comprennent ce qu’elles traversent et toute la force dont il faut faire preuve pour s’en sortir. »

Un message fort et plein d’espoir qui mérite et doit même être partagé ! N’hésitez pas à parler et chercher l’aide dont vous avez besoin. Personne n’est jamais seul !