Une petite fille de 13 ans tombe enceinte d’un garçon de 10 ans

420

La puberté est l’étape séparatrice entre le passage de l’enfance à celui de l’adolescence. Mais il arrive que celle-ci se manifeste de manière précoce. C’est ainsi que l’on constate les dangers du manque d’information autour de la question, comme le confirme ce fait divers étrange d’une petite fille de 13 ans qui affirme être enceinte d’un garçon de 10 ans. L’information a été relayée par les médias britanniques Dailymail et The Sun.

Une histoire insolite qui a secoué les médias concerne une affaire de grossesse entre des futurs parents encore « enfants » eux-mêmes. En effet, en Russie, et plus exactement dans la ville de Zheleznogorsk, Darya, une jeune écolière de 13 ans affirme être tombée enceinte d’Ivan, un garçon de 10 ans à peine, selon les médias locaux.


Un fait divers insolite

Les concernés auraient étudié dans différents établissements scolaires mais se fréquentaient déjà depuis un certain temps. Ils se seraient même affichés sur le réseau social Facebook avec la mention du statut « mariés ».

Face à cette nouvelle, la famille de la jeune fille s’est montrée solidaire et a assuré souhaiter soutenir sa décision de garder le bébé. Les deux enfants seraient même apparu à la télévision pour parler de cette grossesse.

Vu l’incongruité du cas, la police a décidé de l’ouverture d’une enquête pour déterminer les circonstances de l’événement et s’est rendue pour cela à l’école des concernés pour vérifier les faits.

Des tests de paternité révélateurs

Depuis l’annonce de cette grossesse assumée par les deux enfants impliqués, les médecins ont découvert via un test de paternité que le jeune garçon de 10 ans ne pouvait pas être le père de ce futur enfant, n’ayant pas encore franchi le cap de la puberté. Darya aurait ensuite révélé avoir menti pour dissimuler un viol dont elle a été victime.

D’après les rapports recueillis, la jeune fille aurait identifié Ivan comme futur père de son enfant parce qu’elle aurait, en réalité, été violée par un adolescent de 15 ans. Sa famille aurait porté plainte contre ce dernier et selon les médias locaux, le suspect aurait été assigné à résidence.

The Sun souligne toutefois que le comité d’investigation russe n’aurait fourni aucune information sur cette affaire, et qu’aucune enquête criminelle n’aurait été annoncée.